Le réchauffement climatique à l'origine de cancers » santeplus | Bloguez.com

 Le réchauffement climatique à l'origine de cancers

31/12/2010

Le réchauffement climatique à l'origine de cancers

Par libertus @ 2010-12-09 – 19:48:20

Un rapport de l'ONU met en garde contre les polluants mortels contenus dans les glaciers. La fonte des glaciers et des calottes glaciaires libèrent dans les airs et les océans des polluants cancérogènes. A long terme, ces produits chimiques entrent dans la chaîne alimentaire et s'accumulent dans le corps pour finalement déclencher des tumeurs, des maladies cardiaques et l'infertilité.

Une étude internationale s'est intéressée aux liens entre changement climatique et une classe de toxines: les polluants organiques persistants.

L'étude - qui devrait être publiée le mois prochain - explique que la hausse des températures et les conditions météorologiques extrêmes font que les gens sont de plus en plus soumis aux polluants. "Ce problème concerne toutes les régions du monde, les polluants parcourent des milliers de kilomètres, il n'y a pas de frontière".

PCB

Les scientifiques s'inquiètent particulièrement des polluants organiques persistants (POP), car ceux-ci sont de plus en plus présents depuis les dernières décennies et ils s'accumulent dans les tissus du corps. Ils comprennent les pesticides et les produits chimiques appelés PCB.

Les PCB ont certes été interdits à la suite d'études prouvant qu'ils imitent les hormones sexuelles et sont liés à certains cancers et à l'infertilité. Ils étaient autrefois utilisés dans les appareils électriques. L'étude soulève également des préoccupations au sujet de l'augmentation de l'exposition au DDT - un insecticide interdit d'utilisation dans l'agriculture, mais encore utilisé pour contrôler la propagation des maladies dues aux insectes.

Libération de POP
Donald Cooper, du Programme des Nations Unies, a déclaré que la fonte des glaciers et des calottes glaciaires rejette ces POP. Les événements météorologiques extrêmes provoquent également la libération de polluants stockés dans les sols. Les températures plus élevées sont aussi susceptibles d'augmenter la propagation du paludisme - et d'accroître l'utilisation de sprays nocifs pour les humains.

M. Cooper explique: "De très petites quantités de polluants organiques persistants entrent dans la chaîne alimentaire, mais ils s'accumulent à des niveaux de plus en plus élevés. A la fin de la chaîne alimentaire, il y a nous. On les retrouve donc dans le lait maternel et dans le sang".

"Dans le passé, les polluants ont parcouru de longues distances et ont été piégés dans la glace des glaciers et des calottes glaciaires. Avec la fonte des glaces, ceux-ci sont relâchés dans les mers et l'atmosphère. Les risques sont donc de plus en plus élevés au fil du temps et du réchauffement climatique". (ca)
09/12/10 14h59

Source : http://sos-crise.over-blog.com/ext/http://ecolonews.blog.fr/

Category : CANCERS - 2 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |