POUR NON-ALLAITEMENT MATERNEL , 15.000 nouveau-nés meurent chaque année » santeplus | Bloguez.com

 POUR NON-ALLAITEMENT MATERNEL , 15.000 nouveau-nés meurent chaque année

13/11/2008




POUR NON-ALLAITEMENT MATERNEL , 15.000 nouveau-nés meurent chaque année
11 Novembre 2008

Le taux de mortalité demeure inquiétant

Une enquête pour connaître les causes de l’abandon de l’allaitement maternel chez les femmes, dans notre pays, sera lancée bientôt.

Sur 730.000 naissances, l’Algérie enregistre 15.000 décès de nourrissons chaque année. Le constat est tragique quant on sait que la cause principale de ces pertes humaines est le manque d’allaitement maternel au sein. Et pour connaître les raisons de l’abandon de l’allaitement maternel chez les femmes, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière compte lancer prochainement une enquête.
C’est ce qui ressort de la conférence de presse tenue hier au forum d’El Moudjahid à Alger, par le professeur Djamil Lebane, chef de service de néonatologie au CHU Mustapha. En effet, le taux de la mortalité infantile en Algérie demeure inquiétant. Selon le professeur Lebane «sur 100.000 naissances, 80% décèdent durant la première semaine. En revanche 50% meurent dans les 24h».
A ses yeux, les causes sont multiples, entre autres «l’hémorragie génitale, l’infection, la prématurité, l’asphyxie...Mais il demeure que la cause principale est la séparation du lien: mère-enfant. autrement dit, l’abandon de l’allaitement maternel».
Dans ce contexte, l’orateur a indiqué que «7% des femmes en Algérie allaitent exclusivement leur bébé après 6 mois». Le Pr Lebane a indiqué, au passage, que «les enfants nourris au lait maternel risquent 10 fois moins d’être hospitalisés pour une quelconque infection bactérienne».
S’agissant des avantages dont peut bénéficier la maman, ils sont également multiples tels que «la sécrétion d’hormones favorisant le sommeil. L’allaitement maternel aide à diminuer les risques de certains cancers tel que le cancer du sein...» Le conférencier a plaidé au cours de son intervention pour le projet «Hôpitaux amis des bébés». Il a indiqué, de ce fait, «qu’il y a 20.000 hôpitaux Amis des bébés dans le monde». En Algérie, il y a 104 unités de santé qui se sont engagées à prendre en charge les bébés sur 33 wilayas, nous dit-on.

Le conférencier a rappelé que l’Etat a injecté 2,7 milliards de dinars pour le programme de périnatalité 2006-2009. Le déclin de l´allaitement maternel est dans notre pays comme dans beaucoup d’autres une réalité. Plusieurs phénomènes ont contribué à cette regrettable situation. On citera, à titre d’exemple, l´absence d´éducation sanitaire et de préparation prénatale du couple à l´allaitement maternel, alors même que toutes les conditions sont réunies pour mener à bien cette activité. On note également, l´absence d´informations fiables concernant les bienfaits de l´allaitement maternel ainsi que des préoccupations d´ordre esthétique.
En fait, malgré les progrès tangibles réalisés dans le domaine de la prise en charge de la santé mère-enfant, les indicateurs de mortalité infantile et maternelle ne sont pas en adéquation avec les moyens consentis par les pouvoirs publics.
Le Pr Lebane a, dans ce sens, précisé qu’il reste beaucoup à faire pour améliorer les connaissances et les compétences des professionnels pour ce qui des conseils des mères, en matière d´allaitement maternel. «L´acte d´allaiter est un acte culturel qui nécessite un apprentissage et un encouragement permanent dans une société où ce n´est plus une habitude», dira-t-il.
L´Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande un allaitement exclusif d’au moins 6 mois.

Lynda BEDAR

source: http://www.lexpressiondz.com

Category : FEMME ENCEINTE ET BEBE | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |