PREVENIR OU COMBATTRE LA MALADIE D’ALZHEIMER » santeplus | Bloguez.com

 PREVENIR OU COMBATTRE LA MALADIE D’ALZHEIMER

7/12/2008



PREVENIR OU COMBATTRE LA MALADIE D’ALZHEIMER

Dans les années à venir si rien n’est fait, les maladies neurodégénératives vont devenir en France un véritable problème de société eu égard au nombre important (plusieurs millions) d’individus qui seront touchés par cette catégorie d’affections. N’y a-t-il rien que l’on puisse faire pour prévenir cette situation ? Certainement pas, car l’alimentation dite « fonctionnelle » peut être un formidable moyen de prévention.

Mais qu’est-ce que l’alimentation fonctionnelle ? Les aliments fonctionnels sont des aliments ou des extraits d’origine alimentaire ayant le pouvoir de rétablir la santé en corrigeant les anomalies biochimiques apparaissant avec le vieillissement de l’organisme. Il est à présent possible grâce à l'alimentation d’agir sur les mécanismes conduisant au développement des maladies telles que le cancer, les affections rhumatismales, les maladies neurodégénératives, etc. et de prévenir leur apparition.

Alimentation fonctionnelle contre maladies neurodégénératives. Selon les habitudes alimentaires adoptées, l’alimentation peut avoir pour effet de renforcer l’action des facteurs à l’origine de la destruction des neurones ou au contraire de les neutraliser. L’alimentation fonctionnelle peut ainsi permettre de ralentir l'évolution de la maladie d’Alzheimer et d’obtenir même sa régression!

Mélisse contre Maladie d’Alzheimer. La mélisse est une petite fleur alimentaire qui est utilisée généralement en infusion pour son léger effet calmant. Mais la mélisse cache en vérité un pouvoir thérapeutique vis à vis de la maladie d’Alzheimer, PHENOMENAL ! Cette plante renferme de nombreuses substances capables d'inhiber un enzyme, l’acétylcholinestérase, à l'origine de la destruction de l'acétylcholine qui est un neurotransmetteur essentiel dans le mécanisme de mémorisation. Elle possède également le pouvoir de stimuler les récepteurs dits « cholinergiques » à l’origine de la libération d’acétylcholine au niveau des jonctions entre les neurones. Ces différentes propriétés de la mélisse se traduisent chez le malade par une amélioration très significative de la mémoire.

Bien évidemment d’autres plantes alimentaires partagent avec la mélisse ces mêmes propriétés, et il ne fait aucun doute que l’alimentation fonctionnelle a une place importante à tenir dans la lutte contre les maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson. Pour en savoir plus sur l’alimentation fonctionnelle appliquée aux maladies neurodégénératives, consulter : Alzheimer Parkinson - le rôle essentiel de l’alimentation dans la prévention des maladies neurodégénératives ; Patrick WOLF ; éditions Grancher.

source: http://www.businessportal24.com/fr

Category : ALZHEIMER / DEMENCE | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |