Des céréales contaminées par de l’encre toxique » santeplus | Bloguez.com

 Des céréales contaminées par de l’encre toxique

15/4/2009

Des céréales contaminées par de l’encre toxique

On vient d’apprendre que, début février, Lidl a retiré de ses rayons des paquets de muesli susceptibles d’être contaminés par l’encre du carton d’emballage. Une affaire où subsistent de nombreuses inconnues.

Lidl a retiré plusieurs milliers de paquets de muesli de ses rayons au début du mois de février 2009. Cette affaire, passée sous silence par les autorités sanitaires françaises, a été révélée le 1er avril par «le Canard enchaîné».

Motif de ce retrait effectué par «mesure de précaution» : la 4-méthylbenzophénone (4-MBP), une substance chimique présente dans l’encre d’imprimerie de l’emballage, aurait migré à travers le carton et le conditionnement en plastique des céréales.

Au moins sept pays concernés

L’alerte a été lancée suite à la découverte d’un cas de contamination en Allemagne. Selon les analyses, certains lots de muesli avec pépites de chocolat contenaient jusqu’à 3,7 mg de 4-MBP et 4,2 mg de benzophénone par kilo de produit. Des teneurs extrêmement élevées.

Le fabricant belge de ces céréales a alors demandé à ses clients de cesser la commercialisation du produit. Au moins sept pays sont concernés, l’emballage étant largement diffusé en Europe.

En revanche, on ignore si d’autres produits que les céréales sont concernés. On imagine que le fournisseur du carton, installé aux Pays-Bas, ne fabrique pas que des emballages pour céréales. Selon «le Canard enchaîné», un cartonnier français, identifié par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), faisait lui aussi usage de cette encre toxique.

Grave ou pas grave ?

Le risque pour la santé n’est pas établi. L’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) estime cependant que la 4-MBP pourrait entraîner un risque en cas d’exposition importante, «à savoir une consommation régulière de produits contaminés aux niveaux les plus élevés rapportés jusqu’à présent». Il pourrait donc y avoir un risque éventuel pour certains enfants. L’Efsa devrait publier un avis plus détaillé en mai.

Un phénomène connu mais trop peu étudié

En Belgique, le Comité scientifique de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire a fait remarquer que «le phénomène de migration à travers l’emballage d’encre d’imprimerie est un problème connu qui a encore été trop peu étudié et régularisé».

Une contamination de lait pour bébé a défrayé la chronique en Italie à l’automne 2005, et une étude de l’Agence britannique des aliments a montré en 2006 qu’un nombre significatif de produits contenaient des doses élevées de benzophénone.

Il paraît donc urgent d’étudier ces migrations d’encre et de faire la lumière sur cette récente contamination de muesli.

Source : http://www.60millions-mag.com

Category : ALIMENTS ET SANTE | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |