Calcul rénal comment s'en débarrasser ? » santeplus | Bloguez.com

 Calcul rénal comment s'en débarrasser ?

24/4/2009

Calcul rénal  comment s'en débarrasser ?

Les calculs rénaux sont des cristaux qui se forment dans le rein ou les voies urinaires. Selon leur localisation et leur taille, ils peuvent provoquer des douleurs intenses, c'est la colique néphrétique. Pour éviter les complications, il est nécessaire de les éliminer. Comment procède-t-on ?

Les calculs rénaux sont des cristaux qui se forment dans le rein ou les voies urinaires. Selon leur localisation et leur taille, ils peuvent provoquer des douleurs intenses, c'est la colique néphrétique. Pour éviter les complications, il est nécessaire de les éliminer. Comment procède-t-on ?
Quand le calcul rénal reste bloqué…
Les calculs rénaux sont des cristallisations de sels minéraux qui se forment dans les reins ou les voies urinaires. Le plus souvent, ils s'évacuent tout seuls. Mais parfois, lorsqu'ils sont de taille plus importante, ils peuvent rester bloqués. C'est en bouchant les conduits urinaires qu'ils déclenchent des crises très douloureuses, les coliques néphrétiques.  Il est nécessaire d'intervenir en urgence pour soulager la douleur et éviter les complications liées à cette obstruction des voies urinaires (infection sanguine, destruction du rein).
Parfois aussi, le calcul reste à l'intérieur du rein, où il tend à grossir progressivement. Cela peut aussi endommager le rein de façon irréversible. Pour toutes ces raisons, il est primordial de prévenir leur formation. Mais aussi, lorsqu'ils sont douloureux, mal placés ou très gros, il est nécessaire d'intervenir pour les ôter. Plusieurs techniques sont possibles.

La lithotripsie extracorporelle
Cette méthode consiste à fragmenter le ou les calculs à l'aide d'un appareil qui envoie des ondes de choc. L'intervention nécessite une anesthésie locale et peut se réaliser en ambulatoire. Certains fragments étant susceptibles d'aller se loger un peu plus loin et de grossir à nouveau avec un risque de déclencher une nouvelle colique néphrétique, il est parfois nécessaire de poser une sonde entre le rein et la vessie, afin de faciliter l'évacuation des fragments par les voies urinaires.  Attention, certains calculs, de par leur composition, sont particulièrement résistants aux ondes de choc.
D'autres, très gros, nécessitent plusieurs séances espacées de lithotripsie.

La néphrolithotomie percutanée
Selon la position du calcul (dans le rein ou dans les voies urinaires hautes), s'il est de taille importante et s'il résiste à la lithotripsie, on peut décider d'aller le chercher chirurgicalement.
Plusieurs petites incisions de la peau sont réalisées au niveau du dos ou sur le côté. Une caméra et des instruments miniatures sont insérés ainsi qu'une caméra qui sert à guider l'intervention. On pénètre ainsi dans l'uretère ou le rein afin d'extraire le calcul et ses fragments. En effet, s'il est de taille importante, il est fragmenté sur place au laser. Quelques jours d'hospitalisation sont nécessaires. Là encore, si le calcul a été fragmenté, il arrive que la pose d'une sonde soit nécessaire afin de faciliter leur évacuation jusque dans la vessie.

L'urétéroscopie
Cette opération a l'avantage de ne nécessiter aucune incision. Elle consiste à aller chercher le calcul en passant par les voies naturelles. Une sorte de tube contenant des instruments est introduit dans la vessie puis remonté dans l'uretère jusqu'au calcul. Là encore, celui-ci est prélevé intact ou après fragmentation sur place.  Pour utiliser cette technique, le calcul doit être situé assez bas dans l'uretère.  Très récemment, un endoscope souple a été mis au point. Grâce à sa très grande souplesse, il peut être introduit beaucoup plus haut dans l'uretère, et même jusqu'à l'intérieur du rein. C'est ainsi que l'on peut aller ' nettoyer un rein ' de tous ses calculs en passant par les voies naturelles, sans aucune cicatrice, ni sur le rein, ni sur la peau.

 

Source : http://www.elmoudjahid.com

Category : REINS | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |