9,5% d'Algériens souffrent de rhinite allergique » santeplus | Bloguez.com

 9,5% d'Algériens souffrent de rhinite allergique

14/5/2009

9,5% d'Algériens souffrent de rhinite allergique

Maladie symptomatique du nez, la rhinite allergique constitue un véritable problème de santé publique en raison de sa prévalence et de ses conséquences sur la qualité de vie. Apparaît souvent entre 5 et 20 ans, la rhinite allergique touche environ 9,5 % de la population algérienne. Se caractérise par une inflammation localisée aiguë ou chronique de la muqueuse nasale, la rhinite allergique  se manifeste par un ensemble de symptômes (éternuements, obstruction et écoulement nasal) dus à une réaction immunologique excessive en présence d'une substance étrangère que l'on nomme allergène. Selon la personne, il pourra s'agir du pollen des plantes, de moisissures, de substances allergènes qui se trouvent sur les poils ou la peau d'animaux ou d'autres particules. Il est à noter que la quantité d'allergènes présents dans l'air et le degré de sensibilisation d'une personne influent de manière importante sur l'apparition et la gravité des symptômes de cette affection qui est souvent associée à une conjonctivite ainsi qu'à d'autres pathologies comme la sinusite. Il existe deux types de rhinites allergiques : la rhinite saisonnière ou rhume des foins et la rhinite persistante (ou apériodique). Pour ce qui est de la rhinite saisonnière, ou souvent appelée rhume des foins, apparaît périodiquement, le plus souvent au printemps et à l'été, avec la floraison de la plante allergène. Les symptômes de ce genre de rhinite sont généralement aggravés par les séjours à la campagne ainsi que par l'exposition au grand air. À l'inverse, certains lieux exposent à très peu de pollen, comme les bords de mer. Les personnes allergiques souffrent moins lorsqu'il pleut (la pluie rabat le pollen au sol) et lorsqu'elles restent à l'intérieur des maisons ou les lieux de travails. Selon certaines estimations, de 10 % à 40 % de la population mondiale souffrirait d'une allergie au pollen. Concernant la rhinite persistante qui est provoquée par des substances allergisantes présentes en permanence dans l'environnement, et cause un rhum perpétuel chez les personnes affectées. Considérée comme un facteur de risque pour l'asthme, la rhinite allergique nécessite une consultation spécialisée (allergologue), et ce, à raison de la gêne qu'elle occasionne. Pour lutter contre les symptômes de cette affection des mesures préventives de base sont a recommandées. Il s'agit notamment de prendre ses précautions qui consistent à éviter les activités qui exposent à de grandes quantités de pollen et de moisissures en assurant une ventilation intérieure avec un purificateur. Il faut savoir que traiter les symptômes de la rhinite allergique dès qu'ils se manifestent contribue à prévenir les complications, comme l'otite moyenne, l'asthme et la sinusite chronique.                                                                                                          
Kamélia H.

Source : http://www.elmoudjahid.com

Category : RHINITE ALLERGIQUE | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |