Cancer de la prostate : 1.500 nouveaux cas chaque année en Algérie » santeplus | Bloguez.com

 Cancer de la prostate : 1.500 nouveaux cas chaque année en Algérie

12/6/2009

Cancer de la prostate : 1.500 nouveaux cas chaque année en Algérie

Quelque 1.500 personnes seront touchées, chaque année,  par le  cancer de la prostate en Algérie, a estimé samedi à Alger le professeur  Anissa Bouhadef, chef de service anatomie pathologie à l’Institut Pasteur d’Alger.         
"Les projections effectuées pour l’Algérie et le Maroc estiment la survenue  de 1.500 nouveaux cas par an dans chaque pays", a indiqué la spécialiste lors  de son intervention à la 6ème édition des Journées de la société maghrébine  de pathologie.        
 Le cancer de la prostate, 3e cancer masculin dans le monde, est en  fait le 1er des pays développés (36% rien qu’aux USA), a-t-elle dit, relevant  qu’il représente 10% de tous les cancers masculins au Maghreb, classé ainsi  au 3e rang mondial.         
La spécialiste, qui s’appuyait notamment sur des données de registres  maghrébins, a noté que l’incidence par tranche d’âge met en évidence des taux  "très élevés" à 70 ans et plus, atteignant "près de 727 aux USA et 211 en 2007  en Algérie".          
"Mais si en Amérique, 70% des cas sont observés à partir de 80 ans,  les hommes africains seraient plus exposés déjà à 50 ansé, a dit le professeur  devant une assistance composée notamment de spécialistes algériens, marocains  et tunisiens.         
Le taux de survie à 5 ans est élevé dans les pays développés (91% aux  USA, 74% en France), alors qu’il chute à 21% en Algérie au même titre que le  Brésil et l’Europe de l’Est, a-t-elle regretté.         
Aussi, elle a souligné l’impératif de tirer la sonnette d’alarme et  de préconiser une "bonne stratégie" de dépistage précoce pour réduire la mortalité  par le cancer de la prostate au Maghreb, relevant que le cadmium et les pesticides  ainsi que les graisses et l’alcool augmentent le facteur de risque et que les  fruits, les légumes et autre thé vert le diminuent.         
Mme Bouhadef a appelé, à cette occasion, à créer d’autres services de  radiothérapie en Algérie pour renforcer celui de Blida "qui n’arrive plus à  prendre en charge tous les patients".         
Des recommandations de bonne pratique pour le diagnostique sur biopsies  prostatiques et sur pièce opératoire, la prise en charge du cancer de la prostate  en oncologie médicale figurent au menu de cette conférence de deux jours qui  prévoit pouraujourd’hui un atelier sur la pathologie tumorale de l’endomètre.

Source : http://www.elmoudjahid.com

 

Category : CANCER EN ALGERIE | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |