30 nouvelles normes internationales pour renforcer la sécurité des aliments » santeplus | Bloguez.com

 30 nouvelles normes internationales pour renforcer la sécurité des aliments

15/7/2009

30 nouvelles normes internationales pour renforcer la sécurité des aliments

Guerre ouverte contre les substances cancérigènes

La Commission du Codex Alimentarius (CAC) a adopté, lors de sa 32e session, 30 nouvelles normes internationales, des codes d’usage et des directives destinés à renforcer la sécurité des aliments dans le monde et à protéger la santé des consommateurs.

Parmi les nouvelles normes adoptées par la Commission, la réduction d’acrylamide dans les aliments, une molécule décelée dans les produits alimentaires pour la première fois en 2002 et qui se forme durant la cuisson à haute température des aliments riches en hydrates de carbone (frites, chips, café, biscuits, pâtisseries, pain…). Elle est considérée comme facteur potentiel de cancer chez l’homme. Des mesures sont ainsi adoptées et seront fournies aux autorités nationales et locales, aux fabricants et à toutes les parties concernées afin de réduire la formation de cette molécule dans les produits à base de pomme de terre à tous les stades de la production.

Il est aussi question de la réduction de l’absorption d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HPA) durant la préparation finale des aliments. La Commission a aussi adopté des recommandations pour permettre aux pays producteurs de café d’élaborer et de mettre en œuvre leurs propres programmes nationaux de prévention et de réduction de la contamination par l’ochratoxine A (OTA). L’OTA est une mycotoxine considérée comme potentiellement cancérigène pour l’homme. En outre, les préparations destinées aux nourrissons de plus de six mois doivent répondre à des critères concernant la salmonella et autres bactéries dans leur préparation. D’autres paramètres pour les essais microbiologiques et la surveillance dans l’environnement de la listeria monocytogenes, ainsi que dans les aliments prêts à la consommation ont été également adoptés et un niveau maximum a été fixé pour certains aliments où les bactéries ne peuvent se développer, tandis que dans les produits prêts à la consommation où le pathogène peut se développer, aucune trace de cette bactérie ne sera admise.

« Les paramètres aideront les producteurs à maîtriser et prévenir la contamination par cette bactérie susceptible de causer une maladie potentiellement fatale, la listériose », souligne-t-on dans le communiqué de presse rendu public mercredi dernier. « Les normes et directives adoptées cette semaine auront des répercussions positives sur les vies des populations du monde entier », souligneé la présidente du CAC, Karen Hulebak. « La Commission affronte désormais plus vite que jamais auparavant les enjeux de sécurité sanitaire des aliments les plus pressants. » Ezzeddine Boutrif, directeur de la division de la nutrition et de la protection des consommateurs à la FAO, a fait remarquer que la participation au Codex représente désormais 99% de la population mondiale. « L’application des normes et directives du Codex contribue considérablement à garantir aux consommateurs du monde entier l’innocuité des aliments », a-t-il souligné. La Commission du Codex Alimentarius a été créée, en 1963, par la FAO et l’OMS, en vue de l’élaboration de normes alimentaires internationales destinées à protéger la santé des consommateurs et à promouvoir l’adoption de pratiques loyales dans le commerce mondial des aliments. Elle compte 181 Etats membres et une organisation, la Communauté européenne.

 

Par Djamila Kourta

Source : http://www.elwatan.com

 

Category : ALIMENTS ET SANTE | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |