Gare aux intoxications alimentaires de l'été » santeplus | Bloguez.com

 Gare aux intoxications alimentaires de l'été

26/7/2009

Gare aux intoxications alimentaires de l'été

 

L’été est une saison à risques pour les organismes fragiles, car certaines bactéries (salmonelles, colibacilles, Listeria…) se multiplient dans les denrées sous l’effet de la chaleur.
Voici quelques règles d’hygiène simples pour prévenir ou enrayer les intoxications alimentaires et ne pas gâcher de belles journées sous le soleil…

La déshydratation, risque majeur
Les salmonelles, en cause dans la majorité des intoxications alimentaires, affectionnent les volailles, les œufs, les produits laitiers, les poissons et coquillages, les produits cuits ou prêts à cuire.
Elles peuvent causer des gastro-entérites ou des salmonelloses graves, qui provoquent notamment une diarrhée et une déshydratation aiguës.
Les Listeria se nichent surtout dans les produits au lait cru, la mayonnaise, la soupe en brique après ouverture, les pâtés et rillettes, la viande hachée et les saucisses crues, qui sont autant d’aliments à éviter si l’on n’est pas certain du respect des mesures d’hygiène, de conservation et de cuisson. Les Listeria monocytogenes, en particulier, sont responsables de la listériose, une maladie qui peut être mortelle et dont les symptômes sont de la fièvre et de graves troubles nerveux. Escherichia coli, enfin, est un colibacille très répandu susceptible d’intoxiquer l’homme par contamination fécale des aliments. Toutes les intoxications que provoquent ces bactéries se traduisent en général par des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales, une sévère diarrhée et même parfois de la fièvre.
En règle générale, plus les symptômes sont précoces, moins l’intoxication est grave. Le consommateur se trouve alors en présence d’un malaise passager ou d’une gastro-entérite qui cède facilement, au bout de deux ou trois jours à condition de boire abondamment et de bannir tout aliment douteux. Il est indispensable de consulter rapidement un médecin si les symptômes : concernent un jeune enfant, une personne âgée ou malade, persistent ou s’aggravent avec de la fièvre ou du sang dans les selles.
Toutes ces vilaines bactéries se réfugient au cœur des aliments périssables, dans les paniers à provisions, sur les tables mal entretenues, dans les réfrigérateurs qui tiennent mal le froid, etc.
Pour s’en prémunir, il est essentiel, d’une manière générale, de se laver soigneusement les mains au savon avant de manipuler des denrées, de conserver les aliments très périssables au réfrigérateur à + 4 °C maximum et ensuite de les faire cuire assez longtemps à haute température (au-dessus de 65°C) pour détruire les germes indésirables.


Si vous êtes victime d’une intoxication alimentaire, il faut :
Vous réhydrater en buvant par toutes petites gorgées répétées au long de la journée 2 à 3 litres d’eau et supprimer le lait et les laitages de votre alimentation et durant 2 à 3 jours, jusqu’à la disparition totale des symptômes, ne plus vous nourrir que de :
- riz blanc
- soupe de carottes (carottes cuites avec eau et sel, puis mixées)
- eau de riz
- bananes
- coca-cola
- bouillon de légumes salé.

EM

Source : http://www.elmoudjahid.com

Category : INTOXICATIONS ALIMENTAIRES | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |