Le curcuma, une épice pas comme les autres » santeplus | Bloguez.com

 Le curcuma, une épice pas comme les autres

29/7/2009

Le curcuma, une épice pas comme les autres

Petit mais costaud, le curcuma ! Derrière cette poudre jaune se cache une molécule dotée de nombreuses vertus.
Au cœur des membranes cellulaires
Je suis une épice jaune dont les indiens raffolent et dotée de vertus anti-cancer et anti-Alzheimer…
Qui suis-je? Le curcuma, pardi ! Pour être tout à fait exact, il s'agit de la curcumine, pigment principal du curcuma. Selon les experts, cette molécule doit ses vertus à ses propriétés antioxydantes et à sa capacité à s'insérer dans les membranes des cellules, la rendant ainsi plus stable et plus ordonnée. Résultat : des mécanismes cellulaires tels que la phagocytose (processus qui détruit les microbes) sont plus efficaces.
Limiter la croissance des tumeurs
Examinée de très près depuis la découverte de la faible incidence de certains cancers en Inde, la curcumine semble avoir un effet bénéfique sur les cancers du sein, de la prostate, du côlon et sur le mélanome.
Des études publiées dans le Journal of the National Cancer Institute indiquent qu'elle permet de réduire la croissance des tumeurs et des vaisseaux sanguins irriguant celles-ci.
Eliminer les protéines amyloïdes
Des chercheurs de l'Université de Californie ont quant à eux constaté que le curcuma favorisait l'élimination des protéines amyloïdes.
Et qu'elle permettait aussi de réduire l'accumulation des plaques amyloïdes caractéristiques de la maladie d'Alzheimer. Deux propriétés prévenant les troubles cognitifs observés chez les personnes souffrant de cette maladie.
Troubles intestinaux et cholestérol
Moins impressionnant que des propriétés anti-cancer ou anti-Alzheimer mais tout aussi utile : une capacité à réduire le taux de cholestérol et à traiter les troubles gastro-intestinaux. Des études réalisées chez les animaux ont montré que de petites doses de curcumine permettaient de faire chuter les taux de cholestérol de 50% en augmentant la sécrétion d'acides biliaires.
En outre, des personnes ayant consommé 3g de curcuma par jour pendant 12 semaines ont constaté une régression complète de leurs ulcères d'estomac.
Dr Ph. P

Source : http://www.elmoudjahid.com

 

Category : EPICES ET SANTE | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |