Une consommation modérée du soja ne peut être que bénéfique » santeplus | Bloguez.com

 Une consommation modérée du soja ne peut être que bénéfique

20/8/2009

Une consommation modérée du soja ne peut être que bénéfique

Une consommation modérée des produits à base  de soja ne peut être que bénéfique pour la santé, a estimé un médecin nutritionniste de l'Institut national de la santé publique, le Dr. Hadj Lakhel Belkacem. Riches en protéines et en bonnes graisses, les graines oléagineuses  de soja ne sont pas les seules à contenir les oméga 3 et 6 comme on tendrait  à le croire, selon le nutritionniste qui estime cependant que le soja est "intéressant"  car il contient également des fibres.          
 "L'intérêt du soja est qu'il apporte des protéines et est source d'énergie,  comme les pois chiches, les haricots et les lentilles, mais en plus il apporte  de la matière grasse alors que les autres légumineuses en contiennent très peu",  a-t-il expliqué à l'APS. Pour ce qui est de l'effet du soja sur plusieurs maladies telles que  le mauvais cholestérol, l'hypertension, le diabète, comme cela a été "prouvé"  par des recherches japonaises et américaines, "le principe est simple : toute  matière grasse végétale a un effet positif sur le taux de cholestérol et autres,  ce n'est pas spécifique au soja", a indiqué le Dr Hadj Lakhel.        
 Il a souligné que l'huile de soja, à l'instar de toutes les huiles végétales  est bonne pour la santé car elle est poly-insaturée, relevant qu'il faut avoir  dans l'apport en matières grasses entre 3 et 7% au moins de poly insaturés,  le reste mono insaturées. Le médecin conseille, à ce propos, de diversifier les huiles : olive,  colza, tournesol et soja.         
Après avoir rappelé que le premier pays producteur de soja dans le  monde c'est les Etats-Unis qui l'exportent et l'utilisent pour l'alimentation  du bétail, il a relevé que, contrairement aux civilisations asiatiques qui l'utilisent  pour l'alimentation humaine depuis 5.000 ans, les Algériens "ignorent" cet  aliment.         
Le nutritionniste a indiqué à cet égard que notre pays a planté depuis  quelque temps déjà cette graine à titre expérimental, notamment pour l'alimentation  du bétail, mais "sans grand succès", a-t-il estimé.
En effet, la culture du soja nécessite "beaucoup d'eau" et "entre  en compétition avec d'autres produits", de même qu'elle "demande une forte main  d'œuvre comme les autres légumineuses, le machinisme n'étant pas développé  chez nous", a précisé le Dr Hadj Lakhel.         
La farine de soja peut être raffinée, re-texturée en viande ou lait  pour les bébés qui ne tolèrent pas les protéines du lait de vache, a-t-il ajouté.        
 L'huile de soja est, comme l'huile d'olive, déconseillée pour les fritures. Pour frire, il est conseillé d'utiliser l'huile d'arachide, de colza, selon  le nutritionniste.         
En réponse à la question de savoir si le lait de soja pourrait remplacer  le lait de vache, le médecin a été formel répondant par la négative. Il expliqué  que le seul lait bon pour le bébé est le lait maternel d'abord, puis celui de  la vache, le lait de soja n'étant donné au nourrisson que dans le cas d'intolérance  aux protéines animales.         
De même pour l'adulte, le nutritionniste a estimé que les protéines  de soja peuvent pallier la viande mais ne la remplacent pas. "Le mieux pour la santé est de varier la qualité de la nourriture en  fonction de nos besoins et ne pas focaliser sur un seul produit", a expliqué  le médecin, notant que toutes les graisses animales "sont néfastes" pour la  santé à l'exception de celles des poissons.         
Quant aux isoflavones contenues dans le soja, selon le nutritionniste  elles n'existent pas uniquement dans le soja, même s'il reconnaît que leurs  taux est "peut être plus important".         
Interrogé sur le régime végétarien, il a estimé qu'on peut très bien  équilibrer son alimentation avec les protéines des légumineuses, fruits, légumes, produits laitiers et oeufs si on ne consomme pas du tout de la viande.         
Pour conclure, le médecin a recommandé de prendre les produits à base  de soja, tout en gardant un équilibre alimentaire en respectant les recommandations  de l'INSP. L'INSP recommande en effet de consommer des produits animaux, (poissons,  volailles, etc.), des légumineuses et fruits à coq, des céréales, de la matière  grasse, animale et végétale, et des fruits et légumes.

Source : http://www.elmoudjahid.com

 

Category : CONNAITRE NOS ALIMENTS | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |