Sclérose en plaques : Environ 10.000 cas en Algérie. » santeplus | Bloguez.com

 Sclérose en plaques : Environ 10.000 cas en Algérie.

12/10/2009

Sclérose en plaques : Environ 10.000 cas en Algérie.

Diagnostiquée pour la première fois en 1868, la sclérose en plaques (SEP) touche plus de 2,5 millions de personnes dans le monde. Les causes de la maladie demeurent inconnues, mais celle-ci devient de plus en plus traitable.

En Algérie, entre 8.000 et 10.000 cas de SEP sont enregistrés, selon le Pr Arezki, président de la Fédération maghrébine  de neurologie et de la Société algérienne de neurologie et neurophysiologie clinique (Sannc). Les deux tiers des personnes atteintes de la SEP sont des femmes. Le Pr Arezki affirme que le Maghreb est considéré comme une zone de moyenne prévalence.  Plusieurs facteurs en matière de risques sont cités et favorisent la progression de la maladie, à savoir, l’obésité, le tabagisme, l’alimentation non équilibrée et la pollution. Cette pathologie est considérée comme un problème majeur de santé publique, puisqu’elle touche le plus souvent de jeunes adultes.
Qu'est-ce que la sclérose en plaques ?
La SEP est une affection dont l'évolution n'est jamais la même d'un patient à l'autre. Il n'est donc pas possible d'en prévoir le cours pour chaque patient. Alors que certaines personnes ne seront que très peu affectées par la maladie pendant de nombreuses années, d'autres pourront être victimes très tôt de dommages neurologiques susceptibles d'influencer leur existence. Il importe de savoir que les lésions occasionnées par la SEP au système nerveux n'engendrent pas toujours systématiquement des symptômes neurologiques ressentis. Par ailleurs, le cerveau est capable de compenser très vite des lésions neurologiques en ayant recours à des voies nerveuses alternatives pouvant exercer la même fonction.
La cause de la sclérose en plaques demeure inexpliquée. Plusieurs hypothèses sont dans l’air. La plus souvent évoquée est celle d’une maladie auto-immune, où le système immunitaire détruirait la myéline en la considérant comme étrangère au corps. De façon unanime, les chercheurs croient qu’il s’agit d’une maladie causée par un ensemble de facteurs génétiques et environnementaux. La sclérose en plaques est diagnostiquée la plupart du temps chez des personnes âgées de 20 à 40 ans. On estime qu’en moyenne, une personne sur 1.000 en est atteinte. Les personnes à risque sont généralement celles dont un proche parent est atteint de sclérose en plaques. En effet, environ 20% des personnes atteintes ont un proche parent qui en souffre. Les descendants de Nord-Européens ont une prédisposition génétique à la sclérose en plaques et les femmes sont deux fois plus nombreuses à en être atteintes que les hommes. Pour ce qui est des facteurs de risque de cette pathologie chronique, les chercheurs ont établi, à travers des études effectuées sur un groupe de personnes, un lien causal solide entre l’habitude de vie observée et la sclérose en plaques. 
A titre d’exemple, les personnes, qui fument de 20 à 40 cigarettes par jour, courent environ deux fois plus de risque d’avoir la sclérose en plaques que les non-fumeurs. Ou encore, consommer beaucoup de gras animal pourrait doubler le risque d’être atteint de sclérose en plaques. Des études épidémiologiques indiquent que la prévalence de la sclérose en plaques est plus élevée dans les populations qui ont une alimentation riche en gras animal et plus faible chez celles qui consomment principalement des acides gras polyinsaturés.
        K. H.

Source : http://www.elmoudjahid.com

Category : SCLEROSE EN PLAQUES | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |